LE PROJET

L’assistance sexuelle pour les personnes avec handicap physique présente un concept qui renferme au même temps «respect» et «éducation», que seulement pour un pays civilisé peut présenter une grande expression du «droit à la santé et au bien-être psychique et sexuel».

Pour cette raison parler simplement d’assistance sexuelle il peut s’avérer extrêmement réductible, qualifier le concept plus complexe à travers les termes assistance à l’ émotivité ,à l’affectivité, à la corporéité et à la sexualité permet de savourer les nuances qu’elle contient.

L’assistance à l’émotivité, à l’affectivité, à la corporéité et à la sexualité se caractérise avec la liberté de choix de la part de l’être humain de vivre et partager la propre expérience érotique-sexuelle en faisant abstraction des difficultés rencontrés au cours de l’expérience de la vie.

L’assistance sexuelle c’est un opérateur professionnel (homme et femme) avec une orientation bisexuelle , hétérosexuelle ou homosexuelle qui doit avoir des caractéristiques psychophysique et sexuelles «sains» ( importance d’une sélection soignée des aspirants assistants sexuels).

A travers son professionnalisme elle soutient les personnes avec handicap physique à expérimenter l’érotisme et la sexualité. Cet opérateur, formé d’un point de vue théorique e psycho-corporel sur les thèmes de la sexualité, permet d’aider les personnes avec handicap physique motrice et/ou psychique cognitive de vivre une expérience érotique sensuelle et/ou sexuelle. En effet , les rencontres s’orientent dans un continuum qui va du simple massage au contact physique, au corps à corps, en expérimentant le contact sensoriel, en donnant des suggestions fondamentaux sur l’activité auto érotique, jusqu’à stimuler et à faire expérimenter le plaisir sexuel de l’expérience organique.

L’opérateur défini du «bien-être sexuel» a une qualification proportionnée et il ne centralisera l’attention sur un simple procès «mécanique» sexualité. Il promouvra attentivement même l’éducation sexe-affectif, en adressant au mieux l’»énergie» piégée à l’intérieur du corps de la personne avec handicap physique.

Un des objectifs à abattre est le stéréotype qui continu à être encombrant et qui voit les personnes avec handicap physique assujetties de la sexualité ou pas aptes à vivre et expérimenter la sexualité. D’oÙ l’importance du franchissement du concept « sexe des anges « .

L’assistance sexuelle par rapport à la propre formation, sensibilité et disponibilité peut contribuer à faire découvrir à nouveau trois dimensions de l’éducation sexuelle.

  • Ludique: découvrir son propre corps
  • Relationnel: découvrir le corps de l’autre
  • Ethique: découvrir la valeur corporelle

et au même temps, aider le sujet «handicapé» à se rendre protagoniste et plus responsable de ses propres relations , sentimentales et sexuelles, en favorisant une majeur connaissance et conscience de soi et une capacité proportionné à prendre soin de son corps et de soi. Le manque d’auto-estime est un des freins pour un naturel approche vers l’autre . L’assistant sexuel peut aider à accueillir et pas réprimer les différentes instances du propre corps, des sens et des émotions .